300. A L’Est De Wier : La Capitainerie

Un homme gravit les escaliers, mais c’est une extension de Wier qu’il escalade, ver grouillant, amas cellulaire, Wier est à l’échelle du monde, du moins le croit-il. L’un de ses cinq points cardinaux, la Tour Noire, pont vers le corps éthéré de Byble, ses strates supérieures, à quelques encâblures des biospots, ce soleil techno qui brûle et suinte son électronique du contrôle. Les lèvres du Dieu Wier se sont refermées au-dessus des toits, des ponts et des nuages, et ses mâchoires de montagnes enserrent la vie de la ville, une existence qui ne se suffit plus à elle-même et aspire à l’expiration.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :