401. Les Mille Plaies de Lodger Visitées Par Une Armée D’Incrédules

Rien n’indique qu’ils n’aient pas survécu. Leur ombre, pourtant, est ici, dans le shéol. L’Antichambre Des Disparitions.

Des mantes religieuses géantes, il sent les raclements de l’autre côté de la porte.

Des léviathans ressuscités. Des moustiques de la taille d’un faucon, aimantés par sa luminosité intérieure.

Lodger n’est pas en sécurité dans sa chambre. Les autres ont revécu leurs traumas en boucle, n’y croient pas et refont le parcours, reviennent sur leurs pas et recommencent, rebroussent chemin et contre-vérifiient. Lodger est piétiné par leur incrédulité, pendant que les insectes prennent le pouvoir et assèchent l’univers au niveau subatomique, transformant les terres fertiles du Ponant en déserts de rocailles, et tout en souvenir, tout en souvenir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :