044. Vision De Nile : Flash-Back Aux Fondations

Le Chien Simien qui barbotte dans le Premier Etang, le Chien-Virus qui ouvre ses entrailles aux poux en nuées, le Grand Cynique qui patrouille, anonyme alter ego de son antégéniture, la Constellation Aux Crocs qui pleut les nuits d’aurores boréales, l’Elément Essentiel pour que l’âme de dieu s’enflamme, d’ores le soufre, la mante religieuse vert d’herbe, l’absinthéenne percluse de rhumatismes, pliée dans son artériosclérose latérale ; et déjà la voix qui aboie, dessine des trous de chaque côté de la bande-image, équarrit rangée de spectateurs après rangée de spectateurs, dans une grande célébration de l’empilement ossuaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :