Archive for the meurtre Category

427. Trois Cents Martyrs Aux Stigmates Sur Leurs Prie-Dieu Organiques

Posted in meurtre, operation chirurgicale with tags on novembre 13, 2011 by 1000morts

La pourpre violette du sang qui l’imprègne, mêle ses fibres liquéfiées à celles du tissu, l’harmonie des tons fait figure d’apocalypse du deuxième balcon. Tous les hommes d’Eglise s’effondrent et entraînent, en leur enfer refusé, les gitons masqués sous leurs bures. Phylis traverse les rangées d’hommes affalés sur leurs prie-Dieu organiques, et joignant ses gestes à leurs paroles, tranche la vermine du mensonge inconscient, pour virevolter, bondissante giclée de vent refroidi au scalpel, défenestrer en masse au Paradis.

Publicités

418. Contemplation De L’Ombre Déchiquetante II

Posted in maladie, meurtre with tags , on octobre 31, 2011 by 1000morts

Acte 2, l’apesanteur de l’abattoir, Rossetti accroupi au bord de la scène, défie les lampes à huile et à acétylène, apprécie la démonstration, applaudit par moment, ses lettres se reforment dans son esprit, celles de l’errance et des complications, des infections nosocomiales, du virus de la peste et de la lèpre mêlées, qui devant lui avait pris corps, une forme non préhensible mais déchirante, délabrant les rangées du fond avant de sauter jusqu’au premier balcon.

417. Dernière Existence Horizontale

Posted in meurtre with tags on octobre 28, 2011 by 1000morts

Rangées du fond, sièges ôtés, public debout, chahuteur, siffleur, rires gras, la mi-populace, phénomène de masse, la fourmilière des médiocres. Syphilis ne s’attarde pas ici non plus, ça rentre comme dans du beurre et vomit ses intestins avant même le premier contact, la chair s’ouvre pour l’accueillir, les marionnettes s’effondrent, leurs filatures internes sectionnées, brusquement agitées d’une existence horizontale, la limite, dernière terre, sans clôture, mouvements du coin de l’oeil, Phylis est déjà au balcon.

416. Contemplation De L’Ombre Déchiquetante I

Posted in demembrement, meurtre with tags , on octobre 25, 2011 by 1000morts

Acte 1, Rossetti debout sur la scène, toutes lumières braquées sur lui, la poursuite obsédante, aveuglé, Rossetti se protège les yeux de ses mains et attend que la rétine s’habitue, se focalise à nouveau sur Ce Qui Est En Face : scène de meurtres, lieu du massacre, étal de boucherie, et cette ombre magnifique, son jais jaillissant en lames courbes, vivantes, un tourbillon déchiquetant, Rossetti en perd son alphabet du shéol pendant quelques instants, quelques instants seulement.

412. Au Labyrinthe Squelette Des Bibles De Nerfs

Posted in meurtre with tags on juin 3, 2011 by 1000morts

Rangées du milieu, les bourgeois lourds s’extirpent malaisément de leurs fauteuils, la plupart n’en auront pas le temps, Syphilis est sur eux, tranchante furie, ses ongles scalpélisent sans discernement, les ventres béent, bâillent, baleines éventrées dégorgeant leur huile, les dernières pêches, les prophètes engloutis. Les stylistes de la plainte, elle leur donne du grain à moudre, de quoi remplir des bibles entières. Les jabots volent, les soutanes se tachent, tout ça s’emplit du choc des tendons et du grincement des nerfs, claquements musculaires, étirements et claquements des réseaux, étreintes non souhaitées : Phylis fait le ménage à l’arme blanche.

406. Troisième Cercle De Résurrection

Posted in meurtre, reproduction with tags on mars 25, 2011 by 1000morts

Messaline s’élevait depuis des siècles, verticale, les bras en croix, ses cheveux nocturnes agités de vagues comme d’une main qui les animerait. Elle s’élevait d’un pouce par siècle, luminescente, irisant son cosmos de franchise et d’acceptation, l’accueil des ratés, l’amour des échecs, tous étaient ses enfants, les bossus, les sadiques, les torturés, les maudits, tous étaient ses bienaimés, Messie rayonnante accélérait ses particules l’une après l’autre, jusqu’à recréer l’illusion des commencements, pour en finir une fois pour toutes, serrer la vie dans son poing jusqu’à ce qu’elle étouffe.

405. Artefact Deux : L’Incandescence Des Trompes

Posted in meurtre with tags on mars 4, 2011 by 1000morts

Tu sens le parfum des armées, humes l’incandescence des trompes, les huit yeux des marguerites.

Tes silhouettes dansent aux projections des lampes à acide.

Tu as jeté les dés d’os et gagné la tige : Artefact Deux.