Archive pour north

440. Appel Aux Remembrements Du Dross : Extrême-Nord (2/4)

Posted in metamorphose with tags on novembre 8, 2012 by 1000morts

Aux cavernes sous le château, plient les efforts comme des branches sous la pluie. Colosse de suie accroupi. A la lumière du suif, l’arborescence du dross, la compagnie des éons, l’attente dans le creux des oubliettes. North saigné aux quatre mille veines, distille l’impossibilité de ne pas voir en chaque pièce du remembrement.

Publicités

435. L’Image Offerte Des Masures Menstruelles : Extrême-Nord (1/4)

Posted in metamorphose with tags on juin 15, 2012 by 1000morts

Les vibrations de briques prolongeant ses veines avec la transition des vols de furies au marigot du mythe. Henry North, perdu dans un canyon électrique, perdu dans ses pensées en fleur de motel, gravitant autour d’un tatouage, bavard humant l’air et tirant sur son fume-cigarette avec l’avidité d’un vieillard suçant la jeunesse aux larmes de ses crocs perdus, desséché, desséché, esclave offert en sa victime et image gratuite des maisons hantées suçotant leurs menstrues sous la lune.

399. Vision De North/Wier/Lodger En Triple Echo De Chair Etiolée

Posted in etouffement, maladie with tags , , on décembre 22, 2010 by 1000morts

Il lui fallait cela : faire un avec la surface après s’être uni au souterrain. Son oeuvre au rouge : Wier et lui, Lodger et lui, trois facettes de l’extrême-nord, unis dans la canicule alimentaire des corps qui dégoulinent et s’étiolent dans la maladie et l’étouffement des cellules.

395. Surveillance Aérienne De Tous Les Hurlements

Posted in metamorphose with tags , on décembre 13, 2010 by 1000morts

Les vibrations de briques prolongeant ses veines sans transition ; câbles d’acier enroulé autour de sa gorge et plongeant dans la carotide ; voies ferrées, souterrains, tunnels de la vie qui s’écoule ; la Nouvelle Byble vue du ciel : visage d’un North hurlant.

393. … Lune Gobée Par Une Ville D’Impasses

Posted in meurtre with tags , on décembre 7, 2010 by 1000morts

Il lui a fallu dégainer et se frayer un passage façon rasoir, un littéral bain de sang, vomi dans la rue lorsqu’il a ouvert la porte, détalant de nuit poisseux vers les ruelles, avant de réaliser qu’il n’y avait plus, pour North, que des impasses d’une ville se refermant sur lui lentement.

391. Soleil Perdu Dans Une Tasse De Café Brûlant…

Posted in etouffement with tags on novembre 25, 2010 by 1000morts

North se perd dans une tasse de café brûlant. « Trop d’alcool pour moi », se dit-il. « Je n’ai plus l’âge de toutes ces conneries. »

Armé jusqu’aux dents avec une simple lame, il n’effraie personne, il le sait. Tout est dans la concentration de sa présence, la pureté de son alliage en conjonction avec celle de sa lame. L’intensité de sa remembrance. North était si présent que tout semblait graviter autour de lui, être attiré par son espace particulier, se rapprocher de lui à chaque mouvement. Tout le monde ressentait cette attraction sans vraiment la formuler.

Si vous vous leviez, c’était pour vous rasseoir un peu plus près de lui, tirer la chaise, déplacer la table.

Jusqu’à ce qu’il étouffe, soleil de descente où toute lumière se perd.

389. Vision de North/Glass En Double Cascade Inversée

Posted in commerce, devoration with tags , on novembre 8, 2010 by 1000morts

Penché sur lui, il l’abreuve ; appuyé sur un vieux carton, il festoie. Troc des sécrétions et des dévorations dans les ruelles de la chair.