Archive for the mutilation Category

221. Le Conte Du Crochet

Posted in mutilation with tags on octobre 7, 2009 by 1000morts

Messaline en sa rotonde, dessine l’amère horreur des songes.

213. Le Basalte Et L’Asphalte

Posted in commerce, mutilation, reproduction with tags on septembre 29, 2009 by 1000morts

Son Jumeau en elle, Liz bat les cartes. Retourne le Bateleur, trafiquant d’organes, fait la retape à l’entrée du temple de toile, sur son estrade à l’abri de l’eau qui noie même la boue, hurle son boniment, vend son spectacle sacerdotal, égosille les noms et les actes, la parfaite teneur d’un enchantement progressif, de bas étage, sous le poids changeant de l’averse qui écrase le sons. Perdu dans la brume au-dessus de la ville, le Bateleur, baudruche d’atrocité, clignote du rouge au blanc et projette son ombre sur les plus hauts gratte-ciels. Liz, sorcière sur le chemin des cités vides, marche dans les rues que surplombent le basalte et l’asphalte des trottoirs éventrés.

191. Ce Que North Cache Dans Sa Poche Auriculaire

Posted in mutilation with tags on septembre 7, 2009 by 1000morts

Un homme suspendu entre deux rêves, a perdu son nom dans les couloirs abrupts du Canyon Bleu. North le considère, froid, suçotant sa phalange. Les sphères, pense-t-il, les sphères l’ont amené ici. La maison éventrée au bord de l’océan, roues dentelées stoppées dans l’horloge sans aiguilles, marquent l’infini au cadran du Diable. North, le Promeneur, plonge l’autre main dans la poche de son paletot et ce qu’il en sort fait frémir, sous la poussée de son vol de phalènes, la peau du Passager.

179. La Porte Au Bout Du Doigt

Posted in mutilation with tags on août 26, 2009 by 1000morts

La respiration sur sa nuque, North sent une présence.

Il lève la main jusqu’à ses yeux, considère la coupure au milieu de la dernière phalange de l’index gauche, rougie près de l’ongle, une partie n’a pas bougé, l’autre s’est redressée comme un morceau de moquette près de s’enrouler en dehors.

Cette porte ouverte, se dit-il. Ce passage vers mon moi le plus intime, plus intérieur que Dieu lui-même ; cette porte ouverte, pense-t-il, peut me mener dans les couloirs du Canyon Bleu. 

072. Je Suis De La Glaise Dont On Fait Les Piliers

Posted in mutilation with tags on mai 11, 2009 by 1000morts

«Je ne m’intéresse qu’aux gens ; je ne m’intéresse qu’aux architectures.» La dichotomie selon Henry North. Manière de mêler en jouant du sécateur.

034. Le Cauchemar De Wier

Posted in meurtre, mutilation with tags , on avril 3, 2009 by 1000morts

Dans la boue évolue le Duc de la Peste. Les échos de ses mélopées anciennes emplissent les bulles qui crèvent à la surface. Johannes Wier en majesté, à l’oeuvre dans sa progéniture et son antégéniture, Wier c’est du sang, du chant, de la magnésie sur les mains, à l’intérieur de ses gants de vaseline, le retour au Continent.

Tout se passe à Byble, sur la côte est, battue par l’océan, marbrée. Wier, la matrice, sur quoi se fond toute cité. Celle-ci, creusée de tunnels mais lumineuse en surface, a tout d’une grande ville de province, elle a sa morgue et son hôpital, son monastère dans une caserne réaffectée, son hôtel de ville et sa capitainerie.

Les volutes s’accrochent encore aux clochers de l’église unique, aux dimensions d’une cathédrale dont elle n’a pas le nom. Notre-Dame-De-La-Douleur jette son ombre sur le cimetière marin, où les huiles se font bâtir des mausolées, où aucune pierre tombale ne pèse moins d’une tonne. Où les vagues se brisent sur les anciennes avancées de lave, en contrebas du monastère sur sa falaise. Juste avant la plage de sable noir où l’on a retrouvé cet enfant, le nez arraché et les yeux inversés. Ce garçon qui ressemble aux autres enfants retrouvés ces derniers mois.

Cauchemar. Papa sort de la chambre dans l’obscurité du couloir, monte l’escalier entre deux murs qui mène à la cuisine, sort un verre, sent un mouvement irriter sa rétine latérale, tourne la tête et ressent le volume de cette forme plus noire que les ténèbres marcher très lentement dans le couloir passer le passage qui mène à la cuisine et se diriger vers les chambres avec l’inexorabilité du Nosférat remplissant l’encadrement et dégorgeant ses sourires malades de mante religieuse.

023. Vision De Liz : Partage Des Hémisphères

Posted in mutilation, operation chirurgicale with tags on mars 23, 2009 by 1000morts

Liz-la-Poisse, à trois ans défenestre son chien et son chat, découpés en deux et remontés l’un avec l’autre moitié de l’autre, explosés en bas des quatorze étages, personne n’a vu les coutures.

Mauvais karma.