Archive for the electrocution Category

494. Effondrement De Wier Comme Résolution Cryptée Des Codes Nucléaires

Posted in electrocution, irradiation with tags on décembre 13, 2019 by 1000morts

Éclairs du Wendigo.

Sur les toits de paratonnerre, Wier réinvente les activités du siècle de l’atome.

Être couteau, être coupé, être cet être qui devient deux et fout le feu à l’univers.

Il sent palpiter le piquet de fer ouvragé ; toutes ces initiales, comme résolution cryptée des codes nucléaires.

Ces initiales qui énumèrent les dyspraxies du diable.

Ajoutées de labradorites invocantes.

Les sept familles du marais infectieux.

Le tarot de l’horreur.

Debout sur son monde en biais, Johannes Wier et ses généalogies de gravures, dessinées sur sa peau dans une encre de disparition. Les tentacules sous l’épiderme. Sous sa longue robe de tourmaline. Une main au piquet de fer, une autre tendue vers le soleil noir en son ciel négatif. Celui qui tend ses pattes innombrables vers les montagnes oculaires.

Et au creux de ses bras, les mines de calcaire et d’or cyanosé.

Les grandes ailes ossifiées des anciens démons du monde.

Wier comme une ombre portée par la maison des angles perdus, qui s’échappe dans un claquement de fouet et le bruit mouillé d’une vieille chair qui s’effondre sur elle-même.

Wendigos de l’éclair.

489. Wier Sourit Au Surgissement Du Néant

Posted in electrocution with tags on décembre 8, 2019 by 1000morts

Soupirs du Wendigo.

Ellipse sur la ville.

Une traînée d’étoiles fugaces sous les pieds.

Et son manteau rouge, son manteau rouge de la nuit, ici vers l’Extrême-Nord.

Celui qui ment sur son âge et la longueur des précipices.

Survit aux abîmes.

Aux cathédrales qui surplombent les cités triangulaires, Wier répond par la nuée des mouches de la faim.

Porté par l’essaim, il pénètre aux cascades.

Et dans les miroirs atmosphériques, ceux où se reflète le visage de Byble, où tout paraît mener à cette heure de la nuit, où les constellations reçoivent de nouveaux noms, des configurations, les généalogies d’araignées géantes et de titans aveugles, ceux qui portent le monde et celles qui le transpercent, il entrevoit des éclairs.

La cavité sans égale.

Litanie des tatoués.

Wendigos du soupir.