517. Arrivée Au Premier Cercle De La Descente : Chute 2/2

Elle voit le monde reculer autour d’elle, s’écarter pour ménager les effets de sa chute.

C’est un jeu d’échecs, dit-elle d’une voix découpée par les instants successifs.

Voici son arrivée au Premier Cercle De La Descente.

Son dernier son avant de toucher terre.

Accords démantibulés sous la cadence de son pouls. Et cet autre corps d’elle-même qui tombe avec elle. Ce squelette extérieur qui s’effondre, points de jointure, courroies d’acier, ouvertures des commissures de ses lèvres, cette parole cousue dans la chair, l’horloge sonne l’heure, les fleuves passent sous ses pieds, et toujours la sente la mène vers le bas, vers les cités de couleurs vives, des ciels peints de cavernes, des boulevards sans âmes d’acier, seulement des serpents, des vives et des aiguilles à rebours qui menacent les plis du bras. Liz sent la Démangeaison. Où le bois enfonce ses échardes. Où elle ne peut poser la main.

Elle ferme les yeux et laisse la tourbe emplir sa bouche.

Et contre son visage.

Dessiner des formes vaguement humaines et leur donner vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :