505. Pour Chant Des Dernières Pyrotechnies Abyssales : Cercle Cinq

Liz aux courants ascendants. Son étendue dans les caves, armée de piquets et de bois distendus. L’humidité fait briller ses cheveux.

La lumière pliée des lucarnes rebondit sur la craie. Dessine des silhouettes rieuses sur un sol où affleurent les rochers.

« J’aimerais voir les étages », dit-elle.

Sur les présentoirs, les pommes rétrécissent, entrent en elles-mêmes. Sous la poussée du soleil, les racines se rétractent et disparaissent. Le vin tourne. La musique s’évanouit. Liz détache un coude, le froid s’infiltre dans la pierre, l’aube rougit au goût du sang, ses membres s’animent aux dieux du sol, se tournent aux rayons, reconnaissent les traits du squelette muré dans sa camisole de chair.

Haut dans sa robe de voile, en sa communion des vapeurs, Liz opère en cercles concentriques, spirale de réflexions, saumure de visions. « J’aimerais que l’espace n’ait plus la forme de mes yeux », dit-elle. Elle ouvre les placards du vivant. En libère les moineaux éventrés qui s’envolent en tournoyant par la lucarne ouverte.

Petits fleuves de papillons boueux.

Tourbillons d’éclatements sous ses yeux d’univers bombés. Et là, au sommet creux des collines, comme une déflagration percute les murs de terre cuite.

Les ombres reculent autour des faces jumelles.

Explosions miniatures dans le réseau des veines.

Les moineaux asphyxiés se posent sur les courroies électriques.

Dans les couloirs de bronches où l’air circule.

La viande gonfle piquetée de vertige. Et dans son bassin d’acide, Liz traverse les pièces de l’alliage, gravit les échelons, cherche ses prises du bout des doigts, desserre l’étau attouché d’aube, pénètre par effraction dans les interstices noyés d’insectes, et quand ses ongles grattent l’intérieur de sa peau de chaux et de vermine, elle sent cuire la chaleur des dernières pyrotechnies abyssales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :