463. Éveil Aux Cités Dévastées Des Montagnes Oculaires : Double Abîme Scalpel Éternel V

À nouveau mort dans la maison sans miroirs, ceux qui tombent le saluent, Tim Glass ouvre un œil, couché sur une statue, un socle des spectres fossiles.

Sa canicule pointe à l’instar d’une clé de verre.

Penché sur lui, sa voilette effilochée comme par trop de baisers humides, son odeur troublée par la désignation des constellations du chien, le visage de jaguar, le visage sans cervelle.

Elle ses yeux minces comme des interstices, accaparée par le show-business, le grand frisson, l’Oubli, inspire et rêve et ses yeux s’agitent sous la membrane.

Ses yeux sans nombre.

Sa chair oculaire.

Électrique pensée d’aventurine.

Ode à la femme-serpent.

Elle ses yeux ses yeux du tracé artériel, mère de toutes les perles, d’une bombe lâchée comme un songe sur une ville endormie, dépiaute les somnambules, désosse les oiseaux de nuit, équarrit la matière même des statues de cire.

Tim Glass sent les ongles qui s’enfoncent dans la bouche et tirent de ses cordes vocales un semblable aux Stukas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :