440. Appel Aux Remembrements Du Dross : Extrême-Nord (2/4)

Aux cavernes sous le château, plient les efforts comme des branches sous la pluie. Colosse de suie accroupi. A la lumière du suif, l’arborescence du dross, la compagnie des éons, l’attente dans le creux des oubliettes. North saigné aux quatre mille veines, distille l’impossibilité de ne pas voir en chaque pièce du remembrement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :