410. Mémoire Superficielle Des Accouplements Dans La Douleur

Au choc des frigidités succèdent les déplacements longitudinaux, tout se passe trop vite, les images et les prédictions, branlette de l’espace/temps, rhabillage en vitesse pour tromper l’ennui, la posture du cadavre, navire des fantômes pirates, où tout s’emmêle, se grimace, se moque des mélanges.

Obéissance des missions suicide.

A la surface de l’eau, la mémoire superficielle. Celle des accouplements dans la douleur. Liz erre dans les soutes, les couchettes, la suie des chairs à canon.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :