391. Soleil Perdu Dans Une Tasse De Café Brûlant…

North se perd dans une tasse de café brûlant. « Trop d’alcool pour moi », se dit-il. « Je n’ai plus l’âge de toutes ces conneries. »

Armé jusqu’aux dents avec une simple lame, il n’effraie personne, il le sait. Tout est dans la concentration de sa présence, la pureté de son alliage en conjonction avec celle de sa lame. L’intensité de sa remembrance. North était si présent que tout semblait graviter autour de lui, être attiré par son espace particulier, se rapprocher de lui à chaque mouvement. Tout le monde ressentait cette attraction sans vraiment la formuler.

Si vous vous leviez, c’était pour vous rasseoir un peu plus près de lui, tirer la chaise, déplacer la table.

Jusqu’à ce qu’il étouffe, soleil de descente où toute lumière se perd.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :