365. Règle N° 1 : Ce Qui N’Est Pas Eclairé Est Déchiqueté

Sans lumière, elle change de monstre.

Des morceaux de peau traînent encore çà et là.

Scansion obsédante de la vérole.

Applaudissements dans les coulisses ; Phylis déboule sur le devant de la scène, les bras levés en quinquonce avec la tête de travers et les jambes qui s’affollent.

Elle ne joue pas le jeu comme il faut.

Elle s’effiloche dans la poursuite qui la perd.

Ce qui n’est pas éclairé est déchiqueté ; Phylis ne dure guère au jeu cruel des épidémies.

Elle est pourtant centrale, celle qui refuse d’obéir aux didascalies.

Syphilis récrit les données, la distribution, dessine ses propres décors – cependant que l’ombre de Wier demeure en creux sur chacune de ses répliques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :