361. Passager (6/10)

Le Passager sent la terre bouger sous son ventre. Fin du coma éphémère. Cela lui chatouille l’avant-bras, le biceps, picote ses jambes de fourmi, remonte l’échine et serre la nuque, réveille les battements de son cœur en trois vagues, puis le sang est filtré à nouveau, et son foie lui fait mal.

Des mains cliniques l’extirpent par l’avant. N’était-il pas couché sur le ventre quand le premier Passeur a rebouché l’ouverture ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :