322. Autolame Aux Strates Ocres De North

Arrivée aux souterrains, au dessous des tables en pierre. Les labyrinthes de l’organe. Les circumnavigations et les volutes, la compilation de ses névroses, de ses pertes, lui faisaient craindre le pire. North en son anonymat, le nom d’un lieu, sa mutation sur la route, un sentier creusé par soi, en autolame.

La perforation des parois du rêve.

North sanguin, entame la descente aux espaces du chaud, du safran, des strates ocres, des repentirs, récollection des nécroses, la dernière porte avant l’humide abandon aux pièces sans buée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :