317. Ce Qu’Est Devenu Lodger Dans La Clarté Blanche Des Capitons

Emergence du conscient, Lodger reprend place dans un corps mais quel est-il ? Il sent cette douleur dans les épaules, tordues, partiellement calcifiées dans un embrassement trop prolongé. Lodger, ses manches le heurtent, c’est de la neige tout autour dans une pièce pourtant forclose, une neige dure et chaude, presque souple, sur les six murs de son cube intérieur. Pas un cube, non, juste une légère asymétrie qui le rend dingue.

La douleur dans ses épaules s’estompe, ou peut-être est-ce davantage Lodger qui dilue sa conscience dans son eau lourde. Pas d’ouverture, malgré cette clarté diffuse, une iridescence semblant créée par les capitons. Des murs qui se diffractent, emportant avec eux un morceau d’identité.

Lodger émerge de son passage dans un cul-de-sac mental.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :