303. Vision De Messaline En Porte Dérobée II

Passe les bureaux de l’accueil, leurs palmiers en pot, leurs verrières Art déco, leurs Barcelona chairs, leurs lampes tamisées ; sent l’odeur de l’argent, de la raréfaction, de ce pouvoir de se refaire, de la phénixisation ; hume les relents du troc et du poker vital ; Messie, paroisse en mouvance, cheptel des désossés, déplace son archipel vénal vers la salle des conférences et des spectacles. Des tables et des chaises surbookées, des gens debout, assis sur des tabourets, recroquevillés les uns sur les autres, accoudés à la scène et grésillant à l’incandescence des lampes à pétrole, grimpés aux coursives, aux passerelles, pour voir SteelSun rejouer la grande scène des Cités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :