293. Je Serai La Voix Des Disparus Et Des Eparpillés

– Il y a beaucoup de dilution, dans cet hôpital.

– Oui, les patients disparaissent parfois, et des fois on en retrouve des morceaux, pas souvent, oui, juste des fois, ou des bouts de voix.

– Des voix ?

– Sur des répondeurs, en petit pendant des émissions à la télévision, vous les entendez quand le présentateur se tait.

– Les voix de qui ?

– Des patients. Ceux qu’on n’a plus retrouvés. Et surtout un.

– Qui ?

– On n’en sait pas le nom, et il change tout le temps de voix, mais on le reconnaît.

– S’il change de voix, comment savez-vous que c’est toujours lui ?
– Par ce qu’il dit.

– Et qu’entendez-vous, précisément ?

– « Je serrerai la vie dans mon poing », « je serrerai la vie dans mon point », en boucle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :