275. Traumas Différés, Comas Hypnagogiques – Quatrième Type

La colère-serpent de Nile, ses anneaux resserrés sur la gorge en tatouent l’interne agencement. D’ores proie et déjà prédateur, Rossetti égrène ses noms dans les ailes qui s’escamotent, Notre-Dame-De-La-Douleur et son odeur de volières, la trame qui s’y effiloche, ce qui se passe derrière les paravents et dans les arrière-salles d’opération. Obscures. Changées. Traumas différés, comas hypnagogiques. Et l’homme des Cités tendra la main, bandera le muscle, serrera la vie dans son poing jusqu’à ce qu’elle étouffe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :