256. Liz Marche Dans La Magie Blanche

La folie aux visages de la femme : Liz et sa gestation de bête, tout l’univers de ses mille morts qui gonfle comme chair chargée de gaz, remonte à la surface, joue au yo-yo avec le réel, et s’abaisse jusqu’à plonger ses chevilles dans la fange. Liz-la-Mariée, très Grand Siècle, approfondit sa connaissance des descendances. Et marche, continue de marcher dans les grandes cités vides sous la lune.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :