238. Une Sangsue Bien Vicieuse Nommée Byble

« Je n’ai rien écrit depuis deux semaines, se dit-il. Cette chambre d’hôtel pue la corruption, les murs sont creux et résonnent la nuit, des yeux me fixent à travers les trous dans le plâtres – et dieu sait s’il y en a – et je refuse catégoriquement, vous m’entendez, de transformer ce premier rapport en ramassis d’apitoiements pitoyables. » Glass repose le stylo, rapproche la machine à écrire : « J’essaie tout, je retente tout, les vieux trucs ne marchent pas. Cette affaire est un entonnoir de fourmi-lion, elle agit comme un antimatière sur mon cerveau conscient. J’ai visité les musées morts de cette putain de ville, ils étaient remplis de tessons et d’étrons dans des bocaux de vitriol. Des espaces ventrus désertés par le commun des mortels, sauf par des types comme moi. Des gens qui cherchent des réponses à des questions qu’on ne leur a pas posées. Tout aussi frustrant de se voir refiler la clé du coffre au trésor, une clé sans numéro lâchée dans la consigne de la plus grande gare du monde. » Glass repousse la Remington noire en forme d’Autel de la Patrie, s’envoie une gorgée de liquide rouge, rapproche le micro et déclenche l’enregistrement : « Bienvenue dans la promenade des dézingués. J’ai suivi la piste jusqu’à cette ville, et je sens qu’elle suce ma moelle épinière plus sûrement qu’une sangsue vicieuse. Ils n’auraient pas pu trouver meilleur nom pour la baptiser, elle me fait l’effet d’une messe sur l’Antéchrist : Byble. Putain, je dois oublier, oublier au plus vite et trouver le moyen de ficher le camp. Fin de la retransmission. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :