214. Cheveux Noirs, Chevaux Blancs

Liz/Messaline, deux expressions de la même existence femelle, les mots écrits pour l’une, le poison liquide, flottant au milieu de la bouteille pour l’autre, et cette indifférence mutuelle qui enserre le flacon jusqu’à l’abrutissement et l’implosion. Le jumeau s’auto-érotise dans sa sphère de verre. Et éjecte sa semence en manière de bulles d’air prises dans les parois vibrées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :