207. Descente Au Niveau Zéro

Dans le corridor noir, Chrome est debout, visiblement décontenancé. «Trop d’issues, pas assez de direction», lui dicte sa voix intérieure. Un biocab’ implanté près de sa glande pinéale. Des dialogues sans fin, de quoi le rendre fou, au bord du précipice sous la terre. Là, tout au fond, de lui comme du monde.

Chrome, fruit de la duplicité, se met en route dans le corridor noir, plaque une oreille sur une porte, pose la paume sur une autre, fait jouer une poignée, jette un œil à travers une serrure. Tout a l’odeur de l’obscurité, rien ne lui est révélé, il se demande pourquoi ses neurotransmetteurs sont HS. Et pourquoi ressent-il des vibrations dans ses tendons, même et surtout lorsqu’il demeure immobile ? Quels déplacements d’énergie filtrent au cœur des parois, il aimerait le savoir. Tout comme sa conscience commence à s’entacher, objet de tueries, frappées de gouttes de pluie salées.

Le couloir se déroule, et Chrome, en son labyrinthe têtu, est un morceau de corail perdu dans la grande profondeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :