200. A La Tête De L’Armée Des Cloportes IV

La troupe noire continue de remonter le temps, cinémas aqueux, antichambres, âtres incandescents, elle traverse les braises, les égouts, sécante les câbles téléphoniques et la magie blanche qui court les rues, contamine les nappes phréatiques de l’inconscient collectif, s’insinue dans le cerveau reptilien du réseau-coeur. Elle sait ce qui plane au-delà des biospots qui dessinent un ciel de pixels. Puis réintègre la niche chaude des manches de Phylis, le long de ses bras, au creux de ses aisselles, où elle plante ses exogriffes et la pointe assoiffée de ses crochets tarentuleux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :