182. L’Ombilic Des Ombres

Bruit de l’eau qui claque, l’écho des échos, stalactites rencontrent stalagmites, colonnes, jambes, troncs, favorisent les cavités oculaires. Bruit de l’eau qui explose, ses sphères fraîches, celles que catapulte à angle droit un plafond lointain. Eveil dans l’eau qui dégouline, transpire, émerge, gicle, barbouille. Eveil dans la boue de corail, il fait noir, Chrome produit son propre caisson sensoriel, son exosquelette d’aphasie, kératinise ses chakras et son aura. Métamorphe, l’agent s’enroule dans son cocon comme un foetus le long d’une colonne vertébrale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :