163. La Première Vérité De Tim S. Glass

Le crayon à côté de la feuille. Sur celle-ci, des mots, un amoncellement de mots, incomplets pour la plupart, et parmi ces phrases caduques, ces expressions tronquées, le sifflement serpentin des cadavres, Glass y avait lu la vérité sur toute cette sale histoire. Il n’allait pas en sortir vivant. Et ce, plus d’une fois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :