156. Temps Filtré Dans Les Doigts Tendus De Liz

Liz émerge dans une ville du soufre, une grande cité sombre, humide, brouillardisée, suintante, où les gratte-ciel changent chaque nuit, où les ustensiles prennent vie selon certain agencement d’astres, où les dés tombent toujours sur le point unique. Le lieu focal où toutes sphères explosent. Liz n’y est plus poulpe mais friandise dans la mâchoire animée, le crâne et le chaudron d’une mégalopole à la surface de la planète entière. La Terre Est La Ville sur ce Plan. Liz éveille un songe et joue à le torturer. Pour passer le temps dans son tamis de chardons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :