115. La Cliente De Glass Crache Son Venin-Nom

«Un autre verre ?» Le type femme fatale, comme dans un mauvais polar avec un Faulkner facile au scénario. Glass commence à frissonner, fiévreux, une sale grippe qui lui faisait prévoir le pire si la nuit parvenait à son terme. Il faudrait sans doute en finir avant, avec ou sans elle. Alors pourquoi pas avec ? «OK.» Il tend la main et accepte le verre qui lui est servi. La nana se rapproche d’un siège et pose son menton sur son poignet. Tout y est, jusqu’au fume-cigarette. Nul doute que bas à ligne et soutien-gorge conique, et la panoplie est au complet. La totale engage à nouveau la conversation : «Je vous ai déjà  vu ici ?

– Peut-être. Mais c’est la question la plus bête du monde, vous ne trouvez pas ?

– Peut-être. (Elle lui souffle sa fumée de cigarette au visage.) Vous ne buviez pas cela, la dernière fois.

– Pour faire la bien renseignée, il vous en faudra un peu  plus, chérie. Vous avez un boulot pour moi ? Laissons tomber le velours, vous voulez bien ?

Le whiskey de ses cheveux fixe un instant la lumière reflétée par les bouteilles derrière le bar. Il joue dans les yeux imbibés de Glass une partie dangereuse. Un mot, un seul, ou plutôt la bonne décharge d’électricité statique au moyen idoine, et il pète les plombs. Accepte n’importe quel boulot pour le parfait brouillard sur son écran de télé. «Je veux que vous traquiez une bête de proie.

– Oulah. (Glass pouffe de rire dans son verre, à moitié parti et avalant de travers le liquide végétal se retrouve plié en deux, sur son tabouret, à cracher et rire à la fois. La quinte se calme en même temps que la joie mauvaise. Et Glass retrouve sa dignité) Soyons sérieux une seconde, voulez-vous ? Je ne fais pas dans la filature. Je fais dans le décodage, bien pépère dans ma salle à manger.

– C’est exactement ce que je veux de vous.

– Et qui dois-je chercher dans des coupures de journaux ? Qui se cache dans les parasites des extrêmes radios ?

La femme fœtale bifurque en son for intérieur et crache un nom en manière de venin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :