101. Les Douze Heures De Chrome A Tikal : Première Heure

Ici règne la nuit, celle des araignées qui tombent du plafond, des trois sœurs qui échangent leur œil de cristal, des douze heures du fleuve souterrain. Ici chacun, en sa nuit organique, est apte à changer de peau. Et dans ce passage au plus profond, Chrome échange sa clef intérieure pour se transformer lui-même en serrure. Ce qui, en langage de Tikal, équivaut à rassembler ses photons, les serrer dans son poing et en sculpter une nouvelle escarboucle. Comme un diable froid suspendu à l’arbre de la fin des temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :