067. La Guetteuse Des Guerres Du Sang

Liz-la-Medb, l’enchanteresse qui englobe ; Liz-la-Maevi, la belle-soeur qui lorgne le trône, la veuve noire aux accents du Nord extrême. Elle guette les guerres sexuelles, la boue humaine à pétrir, les golems deux fois nés qui serviront ses noirs desseins. Le jeu des hommes, le jouet du dieu cornu, elle est celle qui tire les ficelles de ses pantins agiles. Liz-la-Manucure, qui coupe les membres trop longs et, par mesure de justice, étire au lacet mordant les moignons – et les faux unijambistes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :