065. Lorsque Nile Se Projette En Astral

Lorsque Nile habite à nouveau le rouleau de pellicule originel des Cités, la bobine frissonne légèrement dans son acier. Et les ombres projetées, dans le coffre fort où elle est enfermée, rejouent la sarabande de Yule et Thulé et s’arrachent leurs yeux de pétales en agonisant les nuits de typhons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :