024. Où L’On Voit Chrome Changer D’Arme Au Mépris De Sa Vie

– Insérez vos données personnelles…

– [Chrome, agent WIH, matricule FXHD-16674]

– Insérez votre demande…

– [Elssler, Messaline, lieu de résidence actuel]

– Accès refusé.

(Comment ça, « accès refusé » ? C’est la première fois que… Son dossier n’est tout de même pas…)

– [Elssler, Messaline, statut]

– Confidentiel.

(Merde. Ils ont classé son dossier ? Ils ne sont même pas censés connaître son existence. A moins qu’on ne les ait tuyautés.)

(Je connais deux ou trois gars au parfum, qui auraient pu monnayer ce genre d’information. Même aux WIH.)

– Nouvelle assignation : Rossetti, Nile ; lieu de résidence : Core Motel, plan Tikal.

(Merde de chiotte, une mission à perpète, c’était pas le moment bordel. Pas que ça à foutre. C’est qui le gars, d’ailleurs ? Jamais entendu parler.)

– [Objet de l’assignation ; profil du sujet]

– Chasse & capture, vif, interrogatoire préliminaire sur place & escorte jusqu’au Cube Central pour interrogatoire profond ; artiste revendiqué (cinématographe), assassin de six cents personnes lors de la première de son premier long métrage, recherché pour meurtre de masse avec préméditation, association de malfaiteurs, faux et usage de faux, trafic d’organes, milice illégale, contrefaçon d’œuvres d’art, proxénétisme.

(Un charmant bambin : tout ça à moins de 33 ans, une partie de plaisir.)

(Ceci dit, quelqu’un sur Tikal peut me rancarder sur Messie – d’une pierre deux coups.)

– [Chrome, agent WIH, matricule FXHD-16674 ; mission acceptée]

– Bien sûr ; passage à l’armurerie obligatoire ; bon voyage.

Chrome quitte la chaise, déconnecte ses liaisons neuronales, ces fins fils de fibre optique tressée, invisibles à l’œil mais innombrables dans la fumée de certains cigares bleus de Sinhef Zone1, se passe la main dans les cheveux, repasse la porte qui se reclôt derrière lui dans un crissement de lame qui s’aiguise, reprend des couloirs de pénombre, l’enfilement des corridors murmurants, la grande menterie des plans préconçus. Chrome dévisse dans les étages intérieurs, dans l’entonnoir vert émeraude, suit les lumières, les sigles, les logos. Chrome aboutit au bout de la pelote filaire, devant les grilles de l’armurerie.

La jaquette noire lustrée, peau d’orque ointe et brossée avec amour, l’Armurier tend la main dès lors que Chrome est entré. Celui-ci sort son tube d’acier de son étui sous le bras, le dépose dans la serre tendue, s’assied dans le fauteuil de dentiste, noir et mélange cuir/latex. L’Armurier soupèse l’âme du chaland, sourit en manière de liane de crocs et empoche à son tour l’antiquité. « On va vous proposer mieux que ça, mon trésor », dit-il dans un couinement métallique. « Reposez le bras ici, je vous pris – désignant un accoudoir muni de lanières – et, surtout, détendez-vous. Cela pourrait faire moins mal ainsi. »

Chrome transpire un aura de peur mais pose le bras au lieu idoine. Les liens se referment d’eux-mêmes et claquent le long de la veine, d’autres invus s’enroulent autour de son torse et de ses cuisses, des seringues déboulent des doublures du rembourrage et injectent un maximum de scopolamine néo-synthétisée dans son système nerveux et ventriculaire, tandis qu’un fil de nano-diamant s’enfonce dans la veine de son bras droit, remonte les transports artériels et jusqu’au cœur où il sectionne les liaisons entre l’Est et l’Ouest, le Nord, le Sud et l’Extrême-Centre pour les remplacer par lui-même.

L’Armurier s’approche, sourit à nouveau mais au rictus de Chrome cette fois, coupe le fil du bout des doigts et fait un joli nœud.

« Pas d’inquiétude, mon précieux, tout ce qui dépasse se désagrège en quelques minutes à l’air libre. »

Une Réponse vers “024. Où L’On Voit Chrome Changer D’Arme Au Mépris De Sa Vie”

  1. […] Où L’On Voit Chrome Changer D’Arme Au Mépris De Sa Vie By 1000morts Post numéro 24, qui débute sur une scène classique de polar SF. Une très vieille scène, très ancienne dans […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :