016. L’Assuétude Des Elémentaux

«Je suis son esclave.»

Sa voix résonnait encore, propulsée par des cordes sèches. «Attaque-toi à moi.

– Pas besoin de chaînes pour toi.

Elle ne pouvait plus bouger, juste son amour autour du cou, une couronne d’épines et de fourrures, et ces pleurs sardoniques dans une des pièces contiguës, derrière une de ces portes, dans ce restaurant désaffecté où «les Marcheurs d’Enfer vont boire, boire jusqu’à chier par la bouche et se comprimer l’aorte jusqu’à plus soif, dit-elle.

– C’est le grand soir, je dis.

– Cesse tes conneries. Le crépuscule me tient éveillée, quand bien même la brise avait raison de ces liens, et la ronde continue, encore et encore, les pactes, les accords, le sens du commerce, rien de tout cela n’a cours ici, la seule monnaie qu’ils connaissent, c’est le collier de poisons, la gousse vénéneuse, la mithridatisation des élémentaux.

Elle ne bougeait pas, pourtant son corps craquait, les piqûres des corneilles laissaient des dessins mutants ; la varicelle des morts, ce vieux souvenir de mes 14 ans. Quelque part entre les grilles, à l’entour des pierres crevées.

Messaline planta son regard dans mes yeux, «Nile, ça recommence.

– Ne t’inquiète pas, j’ai tout ce qu’il faut.

Des renflements bougèrent le long de sa nuque, elle pencha la tête en avant, sa chevelure dégoulina sa poix sur mes genoux, ses joules du décès pesant sur mes cuisses, et quand la chose pointa son dard pour transpercer la chair je sortis une lame de mon avant-bras et déchiquetai la cervelle de jaguar femelle.

Une Réponse vers “016. L’Assuétude Des Elémentaux”

  1. […] L’Assuétude Des Elémentaux By 1000morts Post numéro 16, où la «couronne d’épines» se réfère évidemment à la figure du Christ, tandis que la […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :